Archive for avril 2009

Sourire du jour

Je ne saurais trop conseiller la lecture de ces billets du jour quoique non quotidiens, manne aléatoire et rare parfois. On peut sourire tout son saoul, et ça fait du bien.

paris

Remarque

Il est aussi des instants si parfaitement paisibles que mourir n’est pas nécessaire.

Pourquoi

Pourquoi certains moments sont-ils si beaux qu’on pourrait mourir dans cet instant parfait ?

A la recherche de la beauté masculine…

… oui, mais laquelle ?

photo-1

photo-2

Liens des photos : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

(L’avant-dernière photo est celle que je préfère :o)

Etes-vous du matin ou du soir ?

Je viens de lire sur le Figaro qu’une étude a été menée pour évaluer les différences de performances entre les deux modèles.

2 extraits de l’article

<<    L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tard
Sandrine Cabut

Les personnes qui ont du mal à se réveiller tôt font preuve d’une plus grande capacité d’attention que celles qui ne traînent pas au lit. Et la différence s’accentue tout au long de la journée.

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, prétend un dicton populaire. Pas si sûr. Selon une étude menée par des chercheurs belges, suisses et français, et publiée vendredi dans la revue Science, lève-tôt et couche-tard ont des performances comparables le matin, mais en fin de journée les couche-tard sont plus alertes et plus attentifs.>>

<< Chronotypes extrêmes

«Nous pensions que les sujets “du matin” seraient plus performants le matin, et vice versa. En fait, après une heure et demie d’éveil, il n’y a pas de différence entre lève-tôt et couche-tard. En revanche, en fin de journée, les lève-tard sont moins fatigués et ont amélioré leurs capacités d’attention», explique le Pr Philippe Peigneux, de l’université libre de Bruxelles, l’un des coauteurs de l’étude. >>

Est-ce que je dois leur parler du « pilotage automatique » utilisé par la lève-tard que je suis pour ces cruciales deux premières heures de la journée ? :o)))

Accessoirement, je conclus que le dicton cité plus haut fait partie de ce que j’appelle des « slogans » destinés au bourrage de crâne sous une trompeuse apparence de logique, tels que « ça vaut mieux que d’être au chômage » ou « on ne peut pas accueillir tout le monde ».

La vie n’a pas de fin (mille sabords !!!)

Pour M.C.


La vie n’a pas de fin
Venus dans ce courant un instant
Avons plongés sous les vagues dedans
Ne sachant respirer
Les yeux mouillés
Bouche ouverte
Riant pleurant
Une eau amère et pourtant rire
Jouant
Enfantant jeux d’enfants et de mères
Et mer nous-mêmes
Avec trident
Oui
Et de ces coquillages
Où hurle un vent des mers
Où chuchote
Modeste et doux
L’espoir
Et nous repartirons comme part le marin
Portant haut ses haubans et laissant un sillage
Où scintillent d’infinies étoiles
Jamais atteintes
Et avant nous un autre et après nous un autre
La vie n’a pas de fin
La vie n’a pas de fin


La beauté féminine, mais laquelle ?

La beauté semble avoir des canons définis, selon les époques, selon les régions du monde, selon les cultures, et pourtant le sentiment de la beauté est, comme la douleur ou la honte,  commun à tous, partout, toujours. C’est pourquoi je pose aujourd’hui la question de savoir ce qu’est « la beauté féminine » –   et son contraire, la laideur. Mais ce qui vaut pour l’une vaut pour l’autre : de quelle beauté parle-t-on, s’agissant de la beauté féminine ? Les visages ci-dessous sont-ils empreints de « beauté féminine ? »

1jeune-femme

2ntional-geographic2

3femme-en-bleu 4femme-en-rouge-2

5sarina 6livre

8mali21

Palis Du Festival 10-rer1

11judith 12jeanne_moreau

15portman-vendetta 16avila

Liens pour les photos, de gauche à droite et de haut en bas :

Photos : 1,  2,  3 45,  6,  7 8910111213