La dame au téléphone se présente si rapidement que je suis obligée de lui demander de répéter, puis m’annonce qu’un technicien va venir chez moi  (Ah ! Bon ???) mais seulement si je suis propriétaire et âgée de moins de 60 ans. ( Ah. Ouais.) Le suis-je ?
Comme elle est polie, je lui réponds poliment que c’est une question personnelle, et d’abord comment a-t-elle mon nom et mon numéro de téléphone, et probablement mon adresse, puisque je suis sur liste rouge, justement pour éviter les appels commerciaux ?
Elle me répond que les deux sources principales sont EDF (dont au sujet duquel elle me questionne) et le Ministère du Logement (nous avons ça, nous ?). Puis elle décide de me planter là, très poliment, et nous échangeons des politesses polies mais froides avant de nous séparer d’un commun accord.
Ainsi donc des gens (pas forcément ceux qui ont été dénoncés par la dame) se font des sous en vendant mon nom, mon téléphone et probablement mon adresse.
Pas si inutiles que ça, les petits, les fauchés, les sans-grade et les vieux… Bien sûr, pas question de toucher un pourcentage sur cette vente (qui me concerne) à l’insu de mon plein gré… Et, pour le respect de la vie privée, on attendra encore longtemps dans ce beau pays des Droits de l’homme, du citoyen, et j’en passe.

Et presque sans rapport avec ce qui précède, un article intéressant et assez curieux sur la Déclaration des Droits de l’homme.

Publicités