.

Il n’y a pas d’heure ni d’année mais il y a tous les instants pour penser au Tibet,
à ce que, dans l’exil, il emporte et apporte maintenant.

Vive le Tibet libre !

.

.

Publicités