… ont déversé leurs passagers sur mon blog en 2010. C’est ce que m’annonce fièrement un message de WP.  J’imagine donc qu’il faut bien ajouter quelques zéros à ce nombre pour les blogs où le proprio renonce à répondre aux commentaires après les tout premiers…
Un type plutôt bien m’a dit un jour : « Chacun connaît son destin ». Ma mère sait que, dans sa cuisine, les objets se jettent sur elle. Mon frère sait que, bien qu’il ne fasse aucun effort pour être aimable, c’est vers lui qu’on se tourne quand on a besoin d’un petit miracle du quotidien. Moi je sais que… Ah ! Oui… que les avions qui ont déversé leurs passagers sur mon blog avaient dû être détournés de leur plan de vol par un caprice de la stratosphère. Sauf trois ou quatre passagers  que je remercie bien sincèrement d’être là même quand je ne les mérite pas.

La stratosphère, c’est là où nous creusons le trou d’ozone

.

 

Publicités