Dans mon précédent billet, j’évoquais la très belle Gene Tierney :

dont le drame personnel inspira à Agatha Christie l’un de ses romans :

Le titre, quant à lui,  est repris d’un poème de Tennyson :
The Lady of Shalott,

chanté par Loreena McKennitt.

La Dame de Shalott ne pouvait voir la réalité que dans son miroir, sous peine d’une terrible malédiction. Lorsqu’elle quitta des yeux son miroir et regarda vers Camelot, le miroir se brisa et elle mourut.

C’étaient quelques mots à propos de Gene Tierney (1920 – 1991 ) actrice américaine fascinante et tragique.

.

Publicités