Disons que ça pourrait être pire : je pourrais l’écouter en boucle, son Requiem. Non, c’est juste que je n’arrive pas à écouter autre chose. Même pas  Gould dans Bach ! Si ça ne vous inquiète pas, c’est que vous ne me connaissez pas.
D’ailleurs, ça m’inquiète un peu.
Et aujourd’hui, j’ai commencé à écouter son Stabat Mater. Et je médite d’aller chercher à la médiathèque une pile de CD ou des gens  chantent une des 231 versions du Stabat Mater Dolorosa, de façon à lâcher un peu Verdi.

.
On sait moins qu’il existe aussi un Stabat Mater Speciosa, qui décrit « les joies de Marie dans l’étable de Bethleem ».
.

 

Liszt a composé une musique sur ces paroles attribuées à Fra Jacopone.
.

Publicités