.
Pendant que je faisais une pause en famille, ces derniers jours loin de chez moi, j’ai lu, j’ai lu, j’ai lu plusieurs livres dont celui-ci :

.
Et j’ai tout lu, les 365 textes. Autant dire que j’ai un an d’avance : une bonne chose de faite. Je n’irai pas jusqu’à dire que j’ai tout compris, ni que je ne me suis pas ennuyée une seule fois. Parfois, ce qui est dans les livres reste dans les livres, je dirais même souvent. Et surtout s’il s’agit de Zen.
Mais j’ai beaucoup aimé cette page :
.
.
.

La vie, rien que la vie. Et le cri ténu de la carotte !
.
Hélas, il n’y a rien à faire : « Même si l’hôtesse est vivante, j’entends toujours crier la vache », ai-je dit à ma fille qui riait.
.

Publicités