.
Il était une fois une Dame bleue
.
.
qui rencontra un Monsieur


bleu.
Elle était voyageuse, il était mystérieux : on les maria
tradéridéra
sans fanfare ni harmonica.
.

.
.
Elle cuisait des confitures, il écoutait son gramophone.
Bientôt naquit une pitchoune qui serait une étoile :
.

.
Et les années passaient,
aussi bleues que la mer et leur petite chatte.

Un jour s’enfuit la Dame
faire son  tour du monde
.

.
et l’homme de pleurer comme jamais on ne pleura
pas même dans Tosca
ou dans Rigoletto.
.
Mais à la brune un soir, avec la chatte,
la Dame bleue entra, ôtant ses gants
.

.
de soie.
Et le Monsieur tint à la chatte
un discours
que l’histoire ne retient pas, puis il ajouta sur la table un couvert
et sur le lit, son plus bel
édredon bleu.
.
Quand le temps fut venu on le mit au tombeau
juste une heure avant elle
afin, avait-il dit,
de lui chauffer la place sous la pierre.

.

Publicités