C’est le défi à relever : la Mère Castor nous donne carte blanche pour illustrer ce thème. J’ai culbuté tous les recoins de ma maison pour trouver des livres… parce qu’un tour du monde sans livres… avec des titres géographiques…! Sous mon lit, un vieux carton dûment scotché depuis mon déménagement et rarement ouvert… et plongée dans ma collection de bouquins sur les pôles. Poussière, éternuement et émotion.  Je les voulais tous sur ma carte d’un voyage imaginaire, m’enfin ! Le choix fut cornélien.
Et pas un seul polar. Je me suis rattrapée sur la SF, parce que l’espace c’est aussi du temps quelque part et inversement… on peut aussi quitter la mappemonde.
Ah ! si : rajouté au dernier moment, « Le repos du routier » comme un joker pour le voyageur : un vieux polar de la série noire, atypique.
(cliquez sur l’image pour agrandir)

Itinéraire d’un Tour du Monde imaginaire.
.

.

source du poème japonais
source de la mappemonde au centre
.

Publicités