Posts from the ‘Il court il court le furet’ Category

Panneau indicateur à l’intention des copains sans boussole

Mon nouveau blog, plus pratique mais nettement moins attractif que celui-ci, lequel voit déferler parfois des foules inconnues toujours muettes, apparaîtra comme par magie sous vos yeux éblouis quand vous cliquerez sur l’image ci-dessous :
.


.

Publicités

Solitude

Photos Vincent Desjardins

.

Je viens d’apprendre que c’est la cause nationale pour 2011,  après celle de la lutte contre les violences faites aux femmes en 2010.
Justement, comme j’habite cette ville depuis 3 ans et que je ne connais pas un chat – enfin, si, il y en a un qui avait décidé d’habiter chez moi, mais c’est la voisine qui l’a adopté : ledit chat n’a plus le moindre regard pour moi depuis que ce n’est plus ma main qui le nourrit… 🙂
Bref.
J’envisage de déménager.
Alors si le gouvernement veut bien me fournir un environnement marin (c’est bon pour les rhumatismes et pour le moral), des voisins poètes, peintres,  créateurs, amuseurs publics, chanteurs, harmonicistes ou danseurs, bref, des gens vivants, et un logement non bétonné et plus grand que mon placard à balais, alors je pourrai lutter contre la solitude. Parce que la visite gratuite des musées c’est une fois par an seulement…
La solitude, c’est pas violent. C’est un truc pas violent qui tue chaque année pas seulement des vieilles et des vieux, mais aussi des djeuns et moins jeunes. C’est comme la pauvreté, qui est un truc pas violent qui tue chaque année pas seulement des… je viens de le dire. L’ostracisme, la xénophobie, l’intégrisme  philosophique ou religieux,  c’est pas violent non plus. Le mensonge, la poudre aux yeux, le déni de justice, la promesse électorale, rien que des mots, après tout.  Pas violent.
C’est décidé : 2011, c’est l’année Je Déménage.

.

… retour !

 

Après une semaine passée ailleurs dans la tiédeur d’une fin d’été, malgré l’automne, me voici revenue dans mon petit Liré où fleurissent les cailloux. Rien ne vaut un grand chez-soi !
.

Il est passé par ici, elle repassera par là…

… Sans fureter partout, venue en passant dire que je n’ai pas déballé tous les cartons ni collé sur les murs les posters , m’enfin … on peut déjà visiter. Mon nouveau blog traîne un peu à s’installer, et avec 8 visiteurs qui ont pu voir 40 pages hier – quand je n’en ai qu’une à montrer – les statistiques me font toujours rire même quand je pèle de froid devant mon portable.
A bientôt, j’espère !

.