Posts from the ‘N’importe quoi de préférence’ Category

… mais pas pour longtemps !!!

LA

C’est curieux, l’agonie d’une machine. Des fois ça lâche ici, des fois ça reprend là… Et j’ai sauvegardé facilement des choses auxquelles je ne tenais pas trop. Le reste est vraiment trop dur à trier… Un matin, je ne serai plus là, moi non plus (je veux dire, pas devant l’écran). En attendant que monsieur Docteur ait installé Ubuntu ou autre animal étrange : sais pas s’il fournit aussi le dompteur… mais non. Va falloir que je vive dans la vraie vie pendant quelque temps !!!

Publicités

Les gens qui ne jettent rien

Je ne les comprenais pas avant que mon ordinateur ne devienne fou. Monsieur Docteur m’a dit au téléphone que le mieux serait de tout raser – façon « Delenda est Carthago » – et de passer à Linux. Il faut donc sauvegarder – mais pas assez de DVD ! – ou jeter?  faire table rase… politique de la terre brûlée… Je commence  à comprendre les gens qui ne jettent rien, parce que, dès que j’ai une souris en main, je collectionne. J’avais pourtant réussi à donner – pas jeter – des livres !!! alors pourquoi pas des fichiers.text portant juste la référence d’un site dont  l’intérêt s’est évanoui dans les arcanes du temps  ? Photos en double, voire quadruple… Rien, je ne jette rien. Mais…
… Mon ordinateur fou se sent de plus en plus mal : maintenant il refuse de s’arrêter, faut que j’arrête avec le pouce… 🙂
… Il est possible que tout d’un coup je ne puisse plus accéder à rien…

20011

A propos de mots fléchés

Je viens de créer une troisième grille de mots fléchés. Autant dire que ça me pendait au nez : la première fois que j’ai fait des mots croisés, il y a vraiment un paquet d’années, j’en ai fabriqué un après en avoir rempli trois dans des journaux.  Après ça, j’ai laissé tomber : mystère épuisé. Pour les mots fléchés, je n’y avais pas pensé jusqu’ici, d’autant que je n’en consommais plus depuis plusieurs années. Mais ces jours-ci pointe le nez un besoin urgent de ne rien faire tout en me laissant croire que je travaille… Eh ! bien, le plus dur, quand on se dit qu’on ne vit plus à l’âge des cavernes et qu’on ne va rien faire à la main, c’est d’apprivoiser W*rd. Encore qu’il soit amusant de chercher une police qui veut bien aligner des flèches dans tous les sens. Et puis, comme je les  envoie à l’une de mes filles – elle préfère les sudokus, mais je suis une mère indigne – je tâche de ne pas écrire de définition trop sioux. Evidemment, il s’y cache toujours un private-joke à son intention… Dans le premier essai, j’avais oublié trois définitions, dans le second, une seule, et dans le dernier on dirait que ça va – sauf le sens des flèches. Pas de flèches vers le haut ni vers la gauche sur la revue dont je me suis inspirée. Tant pis. Peut-être au quatrième essai ???

extrait3(Ici le private-joke concerne le transporteur d’espèces)

C’est la fête !

Comme je suis très nulle en photographie et très piteuse en cuisine, j’ai sans vergogne cherché et trouvé la photo d’un beau gâteau pour célébrer le retour d’une amie. Regardez bien : même si je ne m’en souviens absolument pas, je suis sûrement au milieu de la nacelle  😉

gateausource

J’avais carrément envie de changer de planète

Et j’ai trouvé la bonne.  C’est pas trop compliqué, là-bas, comparé à la vie sur Terre.  Tout y est simple : la langue, la philosophie, l’astrophysique (avec seulement deux dimensions), et la Loi tient en une seule ligne :
Tout ce qui n’est pas expressément autorisé est interdit.
Voyons voir de plus près cette géniale simplicité :
La langue : composée de 4 syllabes : BU, GA, MEU, ZO.
Exemples :
Ga : Moi
Ga : Passoire
Ga : Parapluie
Ga : Pinces à linge
Ga : Tour Eiffel
Ga : Trois moulins à café (plus ou moins cousins germains)
GaGa : Toi
GaGaGa : Espèce d’imbécile
GaBu : Notion
GaZoMeu : Casserole
GaZoMeuGa : Casserole avec manche à gauche
GaZoMeuBu : Casserole avec manche à droite
GaZoMeuMeu : Casserole sans manche. Syn : Zo Zo Bu : autobus
ZoBuGa : Pomper avec une petite pompe
ZoBuBuGa : Pomper avec une grosse pompe
Grammaire (exemples) : 1. Tout mot shadok ne voulant rien dire ne peut pas dire deux fois de suite la même chose.
2. Il est interdit de poser des points d’interrogation, d’affirmation, d’appréciation, d’exécution ou de n’importe quoi, devant toute proposition constituée par une passoire, après 10 heures du matin.
3. Tout génitif qualificatif, cumulatif ou dépotant ayant eu un rapport avec son complément prend un point virgule au pluriel, sauf si c’est un hibou, un genou, un joujou, ou un pou.
Médecine et philosophie :
La plus grave maladie du cerveau c’est de réfléchir.
Un cours de logique shadok


Le bon sens populaire :
Quand on ne sait pas où on va il faut y aller…. et le plus vite possible.
La technologie :
Exemple : Les échelles : Les shadoks n’avaient pas encore inventé l’échelle intégrale que nous connaissons maintenant. Ils étaient donc obligés d’avoir 2 sortes d’échelles : d’une part des échelles pour monter, et d’autre part des échelles pour descendre. Et ce n’était pas les mêmes. Quand on essayait de monter par exemple avec une échelle pour descendre, et bien, ça marchait pas. Et même si ça avait risqué de marcher, ça aurait marché beaucoup trop lentement. De même, lorsqu’on essayait de descendre avec une échelle pour monter, ça ne marchait pas non plus, ou plus exactement, ça marchait, mais beaucoup trop rapidement. Evidemment, on aurait pu essayer de descendre en faisant semblant de monter, ou vice et versa, mais c’était très risqué, car l’échelle, au bout d’un certain temps, s’en apercevait.
Les mathématiques :
On compte jusqu’à 4. Si ça dépasse on met à la poubelle, et on recommence. Le génial professeur Shadoko a inventé un système pour aller plus loin ; malheureusement, je ne peux en dire plus, trop occupée à pomper pour aller à l’école.

La preuve, j’ai tout pompé sur les sites suivants :

GABUZOMEU, ZOBUBUGA, BUZO, GABU

MeuMeuMeuMeuMeu !*

* Fin


J’hallucine ?

Au réveil j’avale un café et consulte les journaux. Et je lis ceci.

vélo

 » Tu dors encore, m’assure une petite voix rassurante. Tu es juste en train de faire un cauchemar. »

Je préfère ça à une hallucination, question santé mentale, voyez-vous. Allez, un p’tit café, et je me rendors. Mais aussi, je lis trop de science-fiction, moi !

Rendez-vous manqué

Match lunep

source

C’était l’époque de la course à l’espace. Dans mon enfance, j’étais souvent dans la lune. Ma mère me disait : « Quand les russes arriveront sur la lune, tu seras là pour les accueillir ! ». Mais pensez-vous. Lorsque les américains sont arrivés sur la lune, j’y étais déjà, certes, mais bien trop pour arriver à trouver leur site d’alunissage. Et dire que j’aurais pu serrer la main de Neil Amstrong,  me faire dédicacer un tee-shirt et rapporter un caillou lunaire. . . . . .  C’est quand, le prochain vol  ?

.